L’âme

L’âme

La voie qui mène à notre obscurité intérieure permet de retrouver nos mémoires enfouies au plus profond de notre âme. 

Nos nombreuses incarnations nous ont conduit à l’oubli de nos origines, de notre véritable nature, de notre histoire. La tradition veut que les divins prophètes de l’humanité se souviennent de leur précédente existence. Selon la légende Gautama Bouddha avait retrouvé le fil de ses existences passées. Le fil… il s’agit bien de cela. Le fil des incarnations qui s’inscrit dans une logique et une cohérence parfaite lorsque l’on prend conscience que toutes nos vies avaient le but de nous conduire à celle d’aujourd’hui. Nous sommes le résultat de nos précédentes incarnations durant lesquelles nous avons peu à peu développé des instincts, des facultés, des savoirs, des connaissances. Les vies vécues suivent indéniablement une trame logique. Le voile de l’oubli nous recouvre avant notre naissance et nous arrivons au monde avec les bagages qui figurent la totalité de nos expériences depuis notre première incarnation. Notre âme est éternelle, notre origine divine est dans ce joyau.

Quel est donc le but final de l’Homme et de l’Humanité ? Combien de morts, de vies, d’événements, de calamités, de renaissances devra t’on vivre ? Quand cela cessera-t-il ?

Pour les grands initiés, l’âme retrouvera sa suprématie lorsqu’elle aura définitivement vaincu la matière, lorsqu’elle aura trouvé en elle-même « le principe et la fin de toute chose ». Entrée dans le monde divin, l’âme cessera de se réincarner. 

Comment pressentir ou croire à cette fabuleuse destinée lorsque l’homme n’entend pas l’appel suppliant de son âme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *